• White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

Mois National Prévention Alcool

Une initiative citoyenne française

© 2019 KATANA santé

    « Quel bénéfice possible si je diminue ma consommation d’alcool ? J’AI PLUS D’ÉNERGIE »

    POURQUOI ? COMMENT ? QUE FAIRE ? QUE DIRE ?

    Toutes les questions que l’on se pose sur l’alcool... Et leurs réponses !


    Interview de Martin PERONO - Professeur d’Éducation Physique et Sportive - Lycée à Saint Denis (93)



    Quels sont les effets de l'alcool sur l'activité sportive ? M.P : L’alcool ralentit la production de glycogène qui est notre principale source d’énergie pour faire fonctionner le corps. En consommant excessivement de l’alcool la veille d’une épreuve sportive par exemple, les efforts physiques paraîtront plus difficiles que d’ordinaire, et parfois même infaisables. Moins d’alcool, et c’est donc plus d’énergie à dépenser ! L’alcool perturbe les mécanismes de reconstruction de muscle : les micro-lésions musculaires provoquées par l’exercice physique et caractérisées par des courbatures mettent ainsi davantage de temps pour se reconstruire. Cela favorise le risque de blessure musculaire et freine également le développement des muscles recherché notamment par les pratiquants de musculation.


    L'alcool aide-t-il à mieux récupérer après un effort ? M.P : Après un effort, et pour bien récupérer, le corps a besoin d’eau, de nutriments et de repos. On entend souvent dire que boire une bière après un effort sportif améliorerait la récupération de l’athlète particulièrement pour les minéraux et antioxydant qu’elle rassemble. Mais il faut rappeler 2 éléments qui contrent cette théorie et tranchent le débat : > L’alcool par son effet diurétique déshydrate le corps bien plus qu’il ne l’hydrate, > Et s’il favorise l’endormissement, l’alcool réduit en revanche la durée du sommeil profond, ce qui ne permet pas au corps après un entrainement ou une compétition de se reposer pleinement. On ne peut occulter néanmoins le bienfait social du verre « d’après match ». C’est un moment de partages, de rires et de relaxation qui me parait vital pour l’esprit. Si je pouvais donner un conseil aux sportifs qu’ils soient occasionnels ou réguliers, c’est « pour votre santé, un ou deux verres oui, mais après l’effort, sans excès et jamais seul » !

    19 vues