« Quel bénéfice possible si je diminue ma consommation d’alcool ? J'AI UNE BELLE PEAU »

Mis à jour : 3 sept. 2019

POURQUOI ? COMMENT ? QUE FAIRE ? QUE DIRE ?

Toutes les questions que l’on se pose sur l’alcool... Et leurs réponses !


Interview d’Isabelle POTIE – Pharmacien d’officine - Sucy-en-Brie



Pourquoi l’alcool est-il néfaste pour la peau ? I. P : Comme vous le disiez justement lundi, l’alcool favorise la déshydratation de la peau et accélère son vieillissement. Il provoque également des rougeurs, car il entraîne une vasodilatation des vaisseaux capillaires cutanés. D’où l’apparition de couperose quand on boit trop. Sans compter que le sommeil est perturbé par l’alcool, or un bon sommeil reste le meilleur allié d’une belle peau !


Quels conseils donneriez-vous pour limiter ces effets néfastes ? I. P : Le pharmacien peut donner des conseils d'hygiène de vie et orienter vers le médecin si besoin.

Soirée arrosée ou consommation chronique ? Les conséquences ne sont pas les mêmes. Pour les limiter, puisque l'alcool déshydrate, on va penser à boire de l'eau entre 2 verres et puis, on essaiera de faire un repas complet pour une meilleure métabolisation de l'alcool. Les femmes ne devront pas oublier de se démaquiller avant de se coucher et d'appliquer leur crème hydratante. Si l'alcool a commencé à laisser des traces sur le visage, on aura recours à du maquillage correcteur en crème ou stick de base verte pour estomper les rougeurs liées aux vaisseaux dilatés. Une diète et/ou le démarrage d'une cure « détox » et de bonnes nuits de sommeil pourront permettre de retrouver un teint plus clair. Si on est face à un consommateur chronique, son visage s'en trouve marqué : au-delà de l'arrêt de la consommation, on l'orientera vers un dermatologue qui prendra en charge, notamment, des rosacées avancées ou des acnés induites.

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

Mois National Prévention Alcool

Une initiative citoyenne française

© 2019 KATANA santé