ZÉRO ALCOOL PENDANT LA GROSSESSE

Mis à jour : 13 nov. 2019

Le saviez-vous ?


Boire de l’alcool pendant la grossesse présente des risques importants pour le bébé. En effet, l’alcool passe du sang maternel vers le sang du fœtus, au travers du placenta. Et le fœtus sera plus longtemps exposé à la toxicité de l’alcool, car son foie n’est pas suffisamment développé pour l’éliminer rapidement. Les conséquences peuvent être un retard de croissance, des atteintes du système nerveux central et des malformations. Elles ne sont pas visibles chez le bébé qui vient de naître, mais apparaissent plus tard, à l’entrée à l’école ou même vers 6-8 ans. Le Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (SAF) est l’effet le plus grave. Il concerne en France près d’une naissance pour 1 000. La toxicité dépend de la quantité d’alcool consommée, et de la période à laquelle le fœtus a été exposé. Mais il n’y a pas de seuil de consommation sans danger pendant la grossesse. Ainsi, le message du Ministère de la Santé est clair: « Zéro alcool pendant la grossesse ». En cas d’allaitement, il est déconseillé de boire de l’alcool, car celui-ci passe dans le lait maternel.


Y a-t-il une période de la grossesse plus à risque pour le fœtus lorsque l'on consomme de l'alcool ?

Les risques sont présents durant toute la grossesse. Au cours des deux premiers mois, la consommation d’alcool peut entraîner des malformations fœtales. En effet, c’est la période d’embryogénèse, c’est à dire que l’œuf fécondé va subir de nombreuses transformations jusqu’au développement complet de l’embryon. Le cerveau va continuer de se développer jusqu’à la naissance et même après. Ainsi, boire de l’alcool pendant la grossesse peut provoquer chez l’enfant des troubles du développement intellectuel, du comportement, de l’attention, ou encore de la mémoire.


Qu'est-ce que le syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF) ? Les enfants atteints de SAF souffrent d’un retard de croissance, d’anomalies faciales, de troubles comportementaux et dans près de la moitié des cas, d’un retard mental. Ce syndrome survient uniquement chez des enfants nés de femmes ayant consommé des quantités importantes et régulières d’alcool pendant la grossesse. Le SAF est la première cause de handicap mental non génétique à la naissance.

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

Mois National Prévention Alcool

Une initiative citoyenne française

© 2019 KATANA santé